Réforme de l’assurance emprunteur, bonne nouvelle

réforme assurance emprunteur
5/5 (2)

A vos calculatrices, ou plus exactement prenez rendez-vous avec un conseiller Assurcom, ou si vous êtes curieux, faites un devis sur notre site web en cliquant sur ce lien : devis assurance emprunteur,et reprenez votre calculatrice pour comparer le coût de votre assurance emprunteur avec les tarifs qu’Assurcom peut vous proposer, car il y a une bonne nouvelle en ce début 2018.

Réforme de l’assurance emprunteur, bonne nouvelle

En effet, le Conseil constitutionnel a validé vendredi 12, la possibilité de renégocier chaque année son assurance emprunteur. Cette nouvelle de toute évidence va faire économiser des milliers d’euros à de nombreux français. Votre banque ne peut plus vous obliger à prendre une assurance emprunteur chez elle … vous plus que concrètement libre de choisir.

Détail de la nouvelle réforme de l’assurance emprunteur

  • Depuis le 1er janvier 2018, la renégociation de l’assurance emprunteur est étendue à tous les contrats en cours.

  • Les banques ont contesté cette disposition de la loi Sapin II devant le Conseil constitutionnel.

  • Alors que les associations de consommateurs et le gouvernement étaient favorables à la mesure, le Conseil Constitutionnel a validé ce vendredi 12 janvier 2017 la possibilité de renégocier chaque année son assurance emprunteur, donnant tort au secteur bancaire.

Changez d’assurance emprunteur comme vous changez d’assurance habitation ou d’assurance auto

La réponse est un grand OUI. Tout contrat d’assurance emprunteur, souscrit dans le cadre d’un crédit immobilier, et également dans le cadre d’un crédit à la consommation, est désormais renégociable chaque année, et ceci sans faire attention aux fameux trois mois avant échéance.

Les banques tiennent farouchement les contrats d’assurance emprunteur

Selon 20 minutes :

Selon les banques, seuls les ménages les plus aisés et sans problème de santé pourraient renégocier à la baisse leur assurance emprunteur qui couvre les risques de remboursement en cas de décès, incapacité et/ou invalidité. Pour compenser, les autres, à savoir les ménages modestes, âgés, ou ceux qui ont des problèmes de santé, seraient amenés à payer leur assurance emprunteur plus cher qu’actuellement.

Ce risque de « démutualisation » est un argument sérieux. « C’est un point de vigilance », reconnaît même Olivier Gayraud, qui suit le dossier pour la CLCV, une association de défense des consommateurs. Mais selon lui, les banques exagèrent le risque. « Au moment de l’ouverture à la concurrence des assurances automobile et habitation, il y a eu exactement les mêmes débats, rappelle-t-il. Au final, la catastrophe qu’on nous prédisait ne s’est pas produite. » Par ailleurs, Olivier Gayraud note que les banques n’avaient effectivement aucun intérêt à voir la réforme passer : « Pour elles, le secteur de l’assurance emprunteur est extrêmement rentable, puisque la concurrence est quasi inexistante. » En effet, la plupart des emprunteurs souscrivent l’assurance dans l’établissement ou le groupe qui leur accorde leur prêt immobilier.

Ainsi assureurs et consommateurs dénoncent, selon l’AFP, une situation jugée actuellement anticoncurrentielle et oligopolistique, évoquant des marges allant jusqu’à 50 % pour les banques.

Alors très sincèrement, pourquoi continuer à dépenser votre argent si précieux auprès de votre banque, sachant que la Loi Hamon, la Loi Lagarde et maintenant cette nouvelle loi, vous donnent l’occasion de venir voir Assurcom pour vous offrir certainement de meilleures options et de meilleurs tarifs que votre banque. N’hésitez plus, cliquez ici et établissez un devis « assurance emprunteur« , juste comme ça pour voir …  devis assurance emprunteur

Réforme assurance emprunteur

Merci de laisser votre appréciation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *